Employés heureux, clients satisfaits

Publié le lundi 5 octobre 2015

Les études le démontrent : les meilleurs gestionnaires sont ceux qui reconnaissent fréquemment et efficacement le travail de leurs employés, les rendant ainsi plus performants et engagés.

La reconnaissance est un facteur clé pour favoriser l’engagement et le rendement de l’employé. Les études révèlent aussi qu’une simple rétroaction positive accroît à la fois le sentiment de compétence et la motivation interne. Ainsi reconnus pour leur bon travail, les employés ressentent une plus grande estime de soi, laquelle joue un rôle prépondérant dans la façon dont ils se perçoivent et travaillent avec les autres. Si le salaire et les avantages sociaux sont des motivations externes, en revanche, c’est le sentiment de valorisation, motivation interne, qui influe le plus sur l’engagement, la satisfaction professionnelle et la fidélisation.

On constate deux types de reconnaissance : la reconnaissance formelle et la reconnaissance informelle. En général, c’est l’informelle, quand elle est faite sur une base quotidienne, que les employés apprécient le plus. Il est important de noter que la reconnaissance ne doit pas nécessairement venir d’un supérieur – elle est tout aussi efficace si elle provient d’un pair.

Un employé doit se sentir reconnu pour ses efforts et savoir qu’on manifeste de la gratitude face à l’atteinte des résultats escomptés. Pour qu’elle prenne tout son sens, la reconnaissance doit répondre à certains critères. Elle doit être :

  • Opportune : il est important de reconnaître les efforts et le travail bien fait au moment où ils se produisent.
  • Pertinente : la rétroaction doit être liée à des objectifs et des comportements clairement définis et démontrés.
  • Personnalisée : ce qui est motivant pour un individu ne l’est pas nécessairement pour l’autre, d’où l’importance d’apprendre à connaître ce qui motive chaque employé.
  • Régulière : la constance dans l’application de la reconnaissance est de mise, afin d’encourager une culture de rétroaction au sein de l’équipe.
  • Créative et innovatrice : les récompenses les plus motivantes ne sont pas forcément les plus coûteuses; un programme de reconnaissance informel devrait être surtout créatif, amusant et facile à administrer.

La reconnaissance est l’affaire de tous; elle devrait être une priorité de tous les instants. En effet, des employés plus heureux au travail sont mieux disposés à travailler avec leur clientèle, même la plus exigeante.

Vous souhaitez reconnaître un ou plusieurs membres de votre équipe? Voici quelques idées faciles et amusantes pour vous inspirer :

Suggestions pour les gestionnaires

  • Reconnaître le travail de l’équipe ou de certains de ses membres lors d’une rencontre d’équipe.
  • Assigner un employé à un projet ou à une responsabilité que vous savez qu’il appréciera.   
  • Offrir le café à votre équipe pendant une semaine.
  • Écrire « merci » sur un papillon que vous placerez sur le poste de travail ou la porte de l’employé.
  • Prolonger l’heure de dîner de votre équipe.
  • Appuyer les horaires flexibles.
  • Faire du popcorn un vendredi après-midi et inviter l’équipe à partager un moment ensemble.

Suggestions pour les pairs

  • Prendre un moment pour souligner le bon travail d’un collègue lors de votre rencontre d’équipe.
  • Lors d’un projet, faire un photocollage de l’équipe s’affairant à un projet, de l’élaboration à la conclusion de ce dernier.
  • Décorer le bureau d’un collègue avec des ballons après une réussite.
  • Si vous recevez une rétroaction positive d’un client envers un collègue, passez le commentaire au collègue concerné et informez-en votre superviseur.
  • Prendre un moment pour partager une rétroaction positive avec un collègue, pour reconnaître un effort ou un accomplissement particulier.
  • Organiser un dîner ou une activité d’équipe pour célébrer la fin d’une période exigeante (p. ex., fin septembre, après la rentrée).
  • Avoir des cartons disponibles où on retrouve des phrases comme « Tu es exceptionnel parce que… » ou « Bon travail sur… » et les offrir à un collègue à un moment que vous jugez opportun.

La rédaction de cet article a été rendue possible grâce à une collaboration entre les Ressources humaines et les Services administratifs des Services aux étudiants.

Haut de page